Pinsac

l’arrêt du Président Macron à Pinsac

Drôle de vendredi 18 janvier pour notre commune. 

 

Tout d’abord notre Maire a pu (su) interpeller le Président lors du débat à Souillac. L’exercice était compliqué par ce qu’il intervenait en fin de journée. En effet à cause des 30 premiers intervenants qui pour certains ont été très longs et la réponse du Président, la consigne du coordinateur le ministre Lecornu pour les 20 derniers maires  était la suivante:

« Quelles propositions avez vous pour faire suite au débat et construire des perspectives et propositions pour le pays? Et votre intervention ne doit pas porter sur des points déjà traités » (5h minimum de débat venant de se dérouler)

Lire l’intervention de Régis Villepontoux

2ème grand moment de la journée avec l’arrêt du Président Macron à PINSAC

 

Averti du passage du véhicule Présidentiel, Lucie Delvert Andral alors présente chez ses parents a pris la décision de se rendre en bas du chemin de castine sur la D43 pour interpeller Monsieur Macron, muni de sa contribution écrite. Elle était accompagnée de sa maman Marie Annick de ses enfants et de son amie Charlotte Maubareyt. A leur grande surprise le Président a fait arrêter les véhicules sur la route pour engager la conversation avec Lucie, puis Marie Annick et enfin avec son papa Lucien Andral venu les rejoindre. Sa lettre de doléances portait sur le point de la transition écologique.

Le dernier passage à Pinsac d’un Président de la république remonte au 13 septembre 1913. Il s’agissait de Raymond Poincaré en visite dans le Lot.

Propos de Lucie Delvert Andral

Voici ma lettre de doléances. J’ai eu la chance, le toupet, l’audace, le culot, tout ce que vous voulez, de la remettre en main propre au Président de la République en lui faisant signe sur le bord de la route de Pinsac.

Je suis fière de l’avoir fait, je l’ai fait pour mes enfants et pour tous les enfants du monde…

Qu’on partage ou pas ses idées, il s’est arrêté et m’a écouté, ainsi que mes parents, avec respect et simplicité. Et je l’en remercie !

Qu’en fera t il ??… Ça…. Disons qu’il faut continuer d’espérer…